Coques du fauteuil Gravêne de l’atelier Maximum, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

J’ai profité de mon dernier passage à Paris pour faire un tour dans l’incontournable concept store Merci – même si le lieu vaut vraiment le détour, il existe une e-shop – au 111 boulevard Beaumarchais dans le 3e arrondissement. Pour ceux qui habitent Bruxelles, c’est un peu l’équivalent de Lulu 101 rue du Page, ils ont d’ailleurs quelques marques belges en commun comme Serax et Isabelle de Borchgrave.

Façade du concept store Merci.©INSPIRA DECO

Chez Merci, on entre par la porte classique d’un immeuble qui nous amène à une cour pavée donnant sur la très belle façade 19e du concept store. On accède ainsi à un espace de 1500 m2 avec 10 mètres de hauteur sous plafond, éclairé par une immense verrière. Pour la petite histoire, cet bâtiment était anciennement occupé par les maisons de tissus Braquenié puis Frey. Mais pourquoi le nom Merci ?! Parce que leurs fondateurs, Bernard et Marie-France Cohen, voulaient clamer un immense « merci à la vie ». Il y a 30 ans, c’était déjà eux qui créaient la marque Bonpoint, autre incroyable success story. Ils ont donc ouvert, en 2009, ce concept store solidaire. Ce qui veut signifie qu’ils ont choisi de reverser une partie des bénéfices au financement de projets éducatifs et de développement du sud-ouest de Madagascar. J’avoue que je ne savais absolument pas avant d’écrire l’article qu’il s’agissait d’un concept store solidaire. La classe !

Café littéraire, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Chez Merci vous trouvez un café littéraire au style cosy, une cantine ouverte sur un petit jardin, des expos, du prêt à porter et évidemment de la déco. On est loin des espaces froids consacrés aux séries limitées de grands designers. Les vendeurs sont très accueillants et les tarifs abordables. Enfin, la plupart des objets sont fabriqués dans le respect des normes écologiques. Ce lieu est vraiment convivial et l’ambiance détendue malgré l’effet mode. Chez Merci, on se sent bien!

Vue de l’étage, concept store Merci.©INSPIRA DECO

Comme je vous le disais précédemment, ils organisent régulièrement des expos. Je reviens sur celle qui vient de se terminer et que j’ai eu la chance de voir. Un thème vraiment intéressant qui me va parfaitement : « Imparfait, Nobody’s Perfect ».

Exposition Imparfait, nobody’s perfect, concept store Merci.©INSPIRA DECO

Il est vrai que malgré (ou en réaction?) une société qui nous pousse à la perfection, ce qui m’attire et me charme ce sont les défauts : distraction, rondeurs, hypersensibilité etc. Personnellement, je fuis ce qui est parfait, je trouve ça louche ! Tant mieux, me direz-vous, ça ne me concerne pas ! Et bien, il en va de même pour les objets ! Donc chez Merci, cette expo était l’occasion de montrer que les objets ont aussi des défauts et que c’est également ce qui fait leur originalité et leur beauté. Y étaient célébrés les objets ébréchés, usés, déchirés, déformés ou à la teinte irrégulière.

Assiettes brisées Jars céramistes, vases en verre brut de Bernard Heesen, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Pichet ananas, les ratés de la manufacture de Digoin 109 euros, concept store Merci.©INSPIRA DECO

J’y ai redécouvert l’iconique verre de cantine Duralex, refondu et déformé par les designers Loris&Livia.

Verres cantine Duralex, concept store Merci, 1,90 euro. ©INSPIRA DECO

Les assiettes brisées de Jars Céramistes.

Exposition Nobody’s perfect, assiettes brisées Jars céramistes, concept store Merci.©INSPIRA DECO

Celles en grès aux tâches irrégulières signées Pierre Casenove.

Assiettes de Pierre Casenove, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Des objets réparées selon la méthode « New Kintsugi » (méthode japonaise de réparation de céramiques cassées avec une laque spéciale mélangée avec de l’or, de l’argent ou du platine), mes préférés.

Assiettes réparées selon la méthode Kintsugi, concept store Merci. ©DR

Les bocaux volontairement tordus par le néerlandais Bernard Heesen, les vases de la créatrice néerlandaise Renate Vos à base d’un mélange caoutchouc et liège qui ont l’air d’avoir été arrachés à leur moule.

Vases Renate Vos. ©DR

L’atelier Maximum, jeune marque parisienne, a pu livrer sur place, dans le concept store, les secrets de fabrication de son modèle Gravêne (350 euros). Il s’agit d’un fauteuil dont la coque est moulée à partir de résidus de plastique contenant des poudres de couleurs. Les piétements sont en chêne massif provenant de parquets anciens.

Coques du fauteuil Gravêne de l’atelier Maximum, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Le créateur Tom of Holland, tricoteur et raccommodeur de vêtements abîmés, était également présent. Grâce à cette expo, notre regard sur l’imperfection des objets a changé. Leurs défauts sont devenus des éléments de beauté. Nous bénéficions également d’une belle leçon de recyclage puisque la plupart des matériaux utilisés auraient dû finir dans une benne.

Chez Merci, on trouve également du linge de lit et du linge de table en lin avec des couleurs allant du jaune canari, bleu azur à des tons pastels gris perle, bleu, pâle etc.

Linge de lit en lin, concept store Merci.©INSPIRA DECO

On découvre du mobilier aux styles très hétéroclites allant du bohème chic, en passant par le vintage et les ambiances contemporaines cosy etc.

Ambiance bucolique chic, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Chaises brodées 2400 euros, concept store Merci.©INSPIRA DECO

Fauteuils pied de poule années 50 1100 euros, concept store Merci. concept store Merci.©INSPIRA DECO

Table à manger dressée, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Canapé blanc, tables tarrazzo, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Des petits accessoires déco marrants comme la tapette pour les mouches !

Tapette à mouche, 39 euros, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Des objets décalés comme le papier peint trompe l’oeil à l’impression de peinture écaillée.

Papier peint Peeling, Ella Doran, 150 euros le rouleau, concept store Merci. ©INSPIRA DECO

Enfin plein de choses différentes et toujours une dernière trouvaille surprenante. Amis belges quand vous passez à Paris allez prendre un petit café là-bas et profitez-en pour y faire un tour, pour les parisiens qui ne connaissent pas, allez-y ce WE ! Au moins pour tester ce canapé !

Canapé 3 places en lin 2700 euros, concept store Merci. ©INSPIRA DECO